Les Planètes Suite pour orchestre op.32 de Gustav HOLST

, par  M.Landais , popularité : 15%

« LES PLANÈTES »

Suite pour orchestre op. 32

Gustav Holst (1874-1934)

Compositeur anglais

Gustav HOLST (1874-1934) {PNG}

Le compositeur anglais Gustav Holst s’est intéressé à l’astrologie parce que les planètes suggéraient en lui de la musique.

En s’inspirant des caractères différents attribués à chaque planète, il entreprend entre 1914 et 1916 la composition de son œuvre la plus célèbre : « Les Planètes ».

Pour mettre en forme les idées musicales que lui inspire chaque planète, il utilise toute la richesse de sonorités que lui procure une grande formation orchestrale.

Ce style d’écriture pour orchestre au fort pouvoir évocateur inspirera de nombreux compositeurs de musique de film.

Le mouvement intitulé « Mars » sera lui-même souvent utilisé pour illustrer des documentaires ou des reportages sur la guerre.

La suite symphonique est composée de sept mouvements.

(L’absence de Pluton s’explique par le fait que cette planète ne fut découverte qu’en 1930, 16 ans après la création de l’œuvre.) [1]
- 

Mars

MARS « Celui qui apporte la guerre »

- 

La planète Mars {PNG}


- 

Les sonneries aux cuivres, le rythme martelé évoquant les batteries militaires, la masse sonore de tout l’orchestre, les crescendos impressionnants, les accents(coups de cymbales),donnent à ce mouvement un caractère guerrier, violent, puissant.

Ostinato Mars {TIFF}

VÉNUS « celle qui apporte la paix »

Venus

Avec son orchestration plus légère, la présence d’instruments solistes, son tempo lent, ses nuances à la limite du silence, ce mouvement est en complet contraste avec le précédent (Mars) et donne une impression de calme et de sérénité.

MERCURE « Le messager ailé »

JUPITER « Celui qui apporte la gaieté »

SATURNE « Celui qui apporte la vieillesse »

Ce mouvement évoque la lassitude, le désespoir : le rythme lent et régulier du début évoque le déroulement inexorable du temps (impression de balancier d’horloge) Le registre grave donne un côté sombre.

URANUS « Le magicien »

Un motif de quatre notes, énoncé au début par les trompettes et les trombones va dominer tout le mouvement.
Ce mouvement ressemble à la musique de l’Apprenti Sorcier de Paul Dukas (illustrée plus tard par le dessin animé de Walt Disney extrait de Fantasia)

NEPTUNE « Le mystique »


Crescendo : augmentation progressive de l’intensité.

Orchestration :manière de combiner les différents instruments de l’orchestre.

Suite : succession de mouvements de caractère différent.

Symphonique : ce terme indique que cette musique est écrite pour un grand orchestre (exécutants nombreux et grande variété instrumentale : cordes ; vents (bois, cuivres) : percussions)

[1(76 ans après sa découverte, Pluton n’est désormais plus considéré par les scientifiques comme la neuvième planète du système solaire, mais comme une sous-planète dite « naine »)

Navigation

AgendaTous les événements

novembre 2020 :

Rien pour ce mois

octobre 2020 | décembre 2020