histoire

, par  Mlle Grandin , popularité : 13%

I. DE L’EMPIRE ROMAIN AU MOYEN AGE
Une carte permet de présenter l’Empire byzantin, le monde musulman et l’Occident chrétien au IXe siècle et d’étudier l’évolution territoriale de ces trois ensembles.

1. L’Empire byzantin
Deux aspects sont privilégiés : l’héritage de Rome, le christianisme grec et sa diffusion.
- Carte : l’Empire byzantin au temps de Justinien.

2. Le monde musulman
L’essentiel’est de présenter Mahomet, le Coran et la diffusion de l’Islam et de sa civilisation. On insistera davantage sur cette dernière et son rayonnement, abordés à partir de l’exemple d’une ville, que sur les constructions politiques qui résultent de l’expansion.
- Carte : le monde musulman au VIIIe siècle.

3. L’Empire carolingien
Après avoir rappelé la naissance des royaumes barbares (ce qui permet d’évoquer Clovis et le royaume des Francs), les élèves étudient l’organisation et le partage de l’Empire de Charlemagne.
- Carte : l’Empire carolingien.

II. LA CHRETIENTE OCCIDENTALE

1. L’Eglise
L’Eglise est présentée comme une structure et un acteur essentiels de l’Occident médiéval. Elle participe à son expansion (évangélisation, pélerinages, croisades). L’enracinement social et les manifestations de la foi sont étudiés à partir des monuments et des œuvres d’art.
- Carte : diffusion de l’art roman et de l’art gothique.

2. Les cadres politiques et la société
Il s’’agit, non d’étudier en détail, mais de montrer la diversité et l’évolution des structures politiques de l’Occident médiéval (féodalité, royaumes, Empire).
Chevaliers et paysans sont décrits dans le cadre quotidien des campagnes. L’analyse de l’essor urbain et économique prend appui sur la description de deux ou trois villes (Venise, Bruges, Bourges, par exemple).
Les trois grands fléaux (famine, peste, guerre) des XIVe et XVe siècles sont globalement analysés afin d’expliquer la crise de l’Occident.
- Cartes : carte politique de l’Occident au XIIIe siècle ; routes commerciales et foires de Champagne (XIIIe siècle).

3. Le Royaume de France (Xe-XVe siècles) : l’affirmation de l’Etat
Il ne s’agit pas d’examiner tous les aspects de l’histoire de la France pendant ces six siècles. L’étude est centrée sur la constitution territoriale du royaume et l’affirmation de l’Etat.
- Carte : formation territoriale du royaume.
- 
III. LA NAISSANCE DES TEMPS MODERNES

1. Humanisme, Renaissance, Réformes
A partir de textes et d’œuvres d’art, les élèves perçoivent le renouvellement des idées et des formes.
Ils étudient les Réformes protestante et catholique, manifestations d’une crise religieuse et réponses à l’exigence du salut.
- Cartes : les principaux foyers de l’humanisme et de la Renaissance ; les divisions religieuses de l’Europe à la fin du XVIe siècle.
- 
2. L’Europe à la découverte du monde
Les grands voyages de découverte terrestres et maritimes sont analysés à partir d’une carte. La destruction des civilisations amérindiennes et la constitution des premiers empires coloniaux font l’objet d’une étude synthétique.
- Cartes : les grandes découvertes ; les empires coloniaux.

3. Le Royaume de France au XVIe siècle : la difficile affirmation de l’autorité royale
Il s’agit seulement de montrer comment la monarchie française s’efforce d’asseoir son autorité et d’unifier le royaume en dépit des multiples forces centrifuges qui l’affectent.
- Carte : le Royaume de France au XVIe siècle.

En conclusion, l’étude de deux cartes du monde (Ve siècle et fin du XVIe siècle) permet de récapituler les connaissances
acquises pendant l’année.

Navigation

AgendaTous les événements

septembre 2020 :

Rien pour ce mois

août 2020 | octobre 2020