la montagne et les hommes

, par  Mlle Grandin , popularité : 7%

Pour beaucoup d’entre nous aujourd’hui, qui vivons en ville, la montagne est un magnifique terrain de sport, de détente et d’aventure, un lieu de vacances et de liberté.

Et pourtant ; en montagne, c’est la nature qui commande.

- Durant des milliers d’années, la montagne est un monde à part, un lieu où peuvent se réfugier ceux qui s’y sont réfugiés ( villages perchés..)

- Dès l’Antiquité, les montagnards élevaient le bétail et utilisaient les sols de la montagne.JPEG

La vie des bergers était rythmée de montées et de descentes au fil des saisons. Au mois de juin, le berger conduit ses bêtes sur les pâturages d’altitude appelées estives. Là haut, il reste avec son troupeau .

Les journées du berger sont bien remplies : traite des brebis matin et soir, préparation des fromages, surveillance du troupeau, soins aux bêtes malades, etc...

A l’automne, les moutons sont redescendus au village pour passer l’hiver à la ferme. Ces déplacements saisonniers sont appelés : la transhumance.
Dans une famille de bergers, seul l’aîné avait le droit à la succession ; il devenait le propriétaire de la maison, des terres et du troupeau. Les cadets devaient trouver une terre ailleurs, souvent mal située, loin des espaces fertiles. La pratique la plus courante était la transformation en habitat permanent des granges à foin ou des cabanes d’estives.

Ainsi sont nés les villages d’altitude.

Navigation

AgendaTous les événements

août 2020 :

Rien pour ce mois

juillet 2020 | septembre 2020