Questionnaire sur la « lettre du front »

, par  M.Landais , popularité : 11%
questionnaire « lettre du front »

« Lettre du front »

Après avoir écouté la chanson et complété le tableau sur la forme et les instruments, répondre aux questions suivantes :

1) Le mélodrame désigne à l’origine une pièce de théâtre dont le texte est déclamé (parlé) sur un accompagnement musical instrumental. La lettre lue par Sefyu au début de la chanson utilise ce procédé. Quels effets, quelles impressions, quelle dimension cela donne-t-il au texte ?

L’ajout d’une musique sous le texte parlé apporte une dimension dramatique. La voix résonne avec plus d’émotion, plus d’expressivité. On a l’impression que la musique traduit l’état d’esprit dans lequel se trouve celui qui parle. La fonction de la musique est ici de traduire l’émotion, les sentiments. Elle vise à émouvoir.

2) Comment les deux univers, celui du « front » chanté par Sefyu et celui de la destinataire des lettres chanté par Kenza, sont-ils traités musicalement ? Quelles sont les différences entre les deux ambiances sonores ?

les couplets sont traités de manière contrastée, aussi bien au niveau de la voix que de l’instrumentation. On y distingue deux univers en opposition : celui du front associé à Sefyu et celui de l’attente associé à Kenza. Le tableau ci-dessous montre ces différences.

« Le front » Sefyu Action horreurs

Rap (parlé-rythmé)

Style heurté, accentuation très marquée, débit saccadé, rythme haché.
Cette manière de chanter traduit bien ici l’agitation et le tourment liés à la présence du personnage sur une scène de guerre. Ambiance chaotique.

Instrumentation plus fournie, plus « lourde » :

- Motif de piano dans l’aigu
- Motif des cordes (grave) : par ses valeurs longues, son registre grave, ce motif semble évoquer la fatalité du destin.
- Bruitages (fond sonore réaliste : explosions, coups de feu, etc.)
- Accompagnement de piano
- Basse Batterie
JPEG

« Destinataire » Kenza Attente inquiétude JPEG Chanté (proche du rythme et des inflexions de la parole)

- Instrumentation plus légère :

- Accompagnement de piano
- Basse Batterie

En quoi ces différences mettent-elles en valeur le texte et le sujet de la chanson ?

Le texte est « théâtralisé » comme si des décors différents étaient plantés à l’aide de la musique. Les deux ambiances sonores et le contraste des voix mettent également en valeur l’état d’esprit différent des personnages, leurs états d’âme (la fuite dans l’action pour Sefyu ,l’attente et l’inquiétude pour Kenza). Le contraste de l’instrumentation renforce l’impression d’éloignement et la séparation des deux personnages.

3) Quelle est la forme de la chanson ? pourquoi n’est-elle pas organisée selon la forme que l’on retrouve habituellement dans les chansons (alternance couplets/refrain) ?
Pourquoi ai-je intitulé « refrain » les dernières parties chantées par Kenza (« loin de tes yeux… ») ?
Comment est-il traité musicalement ? Quelles sont les différences avec les couplets précédents ?

La forme de la chanson met en scène un échange de lettres.

Intro lettre couplet 1 couplet 2 couplet 3 couplet 4 refrain refrain coda
Echange épistolaire

La partie chantée par Kenza sur « Loin de tes yeux.. » possède les caractéristiques d’un refrain : répétition, voix plus « chantante », manière de rythmer le texte, valeurs plus longues sur les voyelles.

Ce refrain apparaît ici comme un « cri du cœur », comme si l’émotion contenue éclatait dans cette sorte de supplique pour le retour de l’être aimé. Le rythme et la mélodie au caractère incantatoire évoquent une sorte de prière.

Ce moment culminant est orchestré différemment : le motif des cordes dans le grave, le motif de piano dans l’aigu réservés aux couplets chantés par Sefyu sont utilisés pour accompagner le refrain.
Cela donne l’impression que l’horreur, la dureté, la réalité du front a fini par imprégner l’esprit de la destinataire (Kenza).

Les arrêts (breaks) de l’accompagnement rythmiques (basse batterie) font l’effet d’une cassure, d’une brisure et renforcent l’impression de désespoir devant la fatalité du destin. (le personnage chanté par Kenza prend conscience du sort qui attend son ami au front )

JPEG
JPEG

Navigation

AgendaTous les événements

novembre 2020 :

Rien pour ce mois

octobre 2020 | décembre 2020