Enfants cachés et Justes de la seconde Guerre Mondiale des témoins au collège

, par  Mlle Grandin , popularité : 24%

la montée des persécutions et de l’exclusion

- M.Bloc
« En 1938-1939, j’étais en 3e…comme vous aujourd’hui. J’étais un adolescent à Lunéville et je vivais exactement comme tous mes camarades.J’étais un petit citoyen français. ; Mon père avait fait la guerre de 14, il était d’ailleurs officier de réserve.La seule différence c’est que nous vivions dans des familles qui avaient des traditions culturelles et religieuses différentes de celles des autres.
(…) en 40 nous avons été obligés de quitter notre ville de l’est, nous nous sommes sauvés au sud. Nous nous méfions déjà de la chasse aux Juifs des Allemands (notre ville était en zone interdite).
En octobre 40, le gouvernement français élabore un statut des Juifs, cela voulait dire que déjà nous n’étions plus considérés comme les autres citoyens, on n’avait plus le droit d’accéder à certaines professions, mon père a été chassé de l’armée, j’ai écrit alors une lettre à Pétain pour défendre mon père :
« Sans aucune considération pour sa Légion d’honneur, ses croix de guerre, ses citations, en vertu du monstrueux décret des Juifs mon père va être renvoyé, rayé des cadres de l’armée française, mis sur le pavé, je veux croire que vous avez dû quoi qu’il vous en coûte, offrir les Juifs en holocauste au moloch hitlérien dans l’espoir d’assouvir son féroce appétit. »
C’est ce que j’écrivais, ce sont des historiens qui ont retrouvé ce message dans les archives
Naturellement je n’ai jamais eu de réponse à ma lettre.

Navigation

AgendaTous les événements

septembre 2020 :

Rien pour ce mois

août 2020 | octobre 2020