Enfants cachés et Justes de la seconde Guerre Mondiale des témoins au collège

, par  Mlle Grandin , popularité : 6%

- M.Bloc : Et puis au printemps 1941, il y a eu un deuxième statut des Juifs ; on était obligé de se déclarer à la police, se déclarer comme Juifs. Pourquoi les autres citoyens n’étaient pas obligés de se déclarer comme chrétiens, comme libres penseurs ?? Non c’était uniquement les Juifs… Cela a permis, par l’intermédiaire du gouvernement de Vichy, de repérer déjà tous les Juifs qui vivaient en France de sorte que l’on soit préparé pour des actions policières par la suite.

1942 : toute la France est occupée, il n’y a plus de zone libre. Heureusement pour nous, nous étions réfugiés à Grenoble et nous avons été occupés de 1942 à 1943 par les armées italiennes et les Italiens ont été assez neutres vis-à-vis des Juifs, de sorte qu’on était relativement tranquilles.

Et puis en 1943 a commencé vraiment la chasse aux Juifs dans toute la France et il a fallu vraiment se cacher. Pour mon compte personnel, j’ai eu des faux papiers, il y avait des organisations de résistance qui nous fournissaient des faux papiers.Moi mes faux papiers, je les ai faits grâce à la complicité des employés de la mairie. Les cartes d’identité n’étaient pas comme celles d’aujourd’hui qui sont inviolables… A l époque, l’employé de mairie remplissait à la main ( nom, date de naissance) et tolérait que nous nous remplissions nous-mêmes la carte. Je truquais mon nom : j’écrivais BLOC et l’employé de mairie me tamponnait la carte et je transformais ma carte : avec le L je faisais facilement un R et j’ajoutais ARD au bout… et j’avais mes faux papiers !

Et heureusement que je les avais, car sinon j’étais repéré par mon nom ou par le tampon « juif »

Navigation

AgendaTous les événements

novembre 2020 :

Rien pour ce mois

octobre 2020 | décembre 2020